Semaine National de la Francophonie : les résultats édifiants de la 1ère édition du concours national d'écriture

Dans le cadre des activités marquant la Semaine Nationale de la Francophonie, édition 2018, la Direction de la Francophonie a organisé du 15 février au 10 mars, la première édition du Concours national d’écriture.
Sur le thème : « la langue française, notre trait d’union pour agir », les candidats, âgés de 15 à 30 ans, ont proposé 116 nouvelles de deux pages maximum, racontant une histoire au cours de laquelle le partage de la langue française a permis de résoudre un problème. Le Concours étant à vocation nationale, le communiqué a été publié à la CRTV radio, dans le quotidien « Cameroon Tribune », en ligne sur le portail Jeunesse de la Francophonie, sur le site du 20 mars et dans les réseaux sociaux (Whatsapp, facebook…). Des affiches du Concours ont également été acheminées par la poste, dans les dix régions du Cameroun, notamment aux universités, aux délégués régionaux du Ministère des Enseignements Secondaires et du Ministère de la Jeunesse et de l’Education civique, aux Instituts Français et aux Alliances Françaises. Les candidats avaient la possibilité d’envoyer leurs textes par mail à l’adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou de les déposer à la porte R14 située au rez-de-chaussée du bâtiment B du MINREX. Lesdits textes ont été anonymés.
En vue de sélectionner les quatre lauréats, un jury a été constitué. Il était composé de membres ci-après :
- Mme BOUNYA Geneviève, Expert de l’OIF, membre du jury dans la discipline du conte lors des jeux de la Francophonie de Niamey (2005), Beyrouth (2009), et présidente du jury de la discipline du conte lors des jeux de la Francophonie d’Abidjan (2017), ancien directeur du théâtre national, adaptateur du roman pour la scène, dramaturge, comédienne ;
- M. ESSOMBA BALLA François, romancier, dramaturge, ancien fonctionnaire international du Haut commissariat des Réfugiés ;
- Mme POM Alvine, chef de la cellule des études de la planification et de la coopération au Ministère des arts et de la culture, invitée à la réunion mais absente pour des raisons de service.
- Mme KOMGUEM née DEMGNE Isabelle, professeur de français et coordinatrice des activités du club Francophonie du lycée bilingue de Nkol Eton, doctorant en lettres modernes françaises, membre des comités de correction des examens et concours de l’Office du baccalauréat et de la fonction publique ;
- Mme ANDING ELINGUI Gwladys, diplomate, responsable de l’organisation du Concours, romancière et prix littéraire du Centre Régional pour la Promotion du Livre en Afrique (CREPLA).
Le vendredi 16 mars 2018, les membres du jury se sont réunis pour sélectionner les quatre meilleures nouvelles parmi la vingtaine dont chacun disposait. A l’issue des travaux, les nouvelles ci-après ont été retenues  par ordre de mérite : « Monsieur Paris m’avait dit… » de ASSOMO CYRIL JUVENIL, « Franco FONI » de ATANGANA Paul, « ADA » de ILIK IBEL Lauraine et « Libérés en trois mots » de MBALA NDI PROTAIS. Ces résultats ont été publiés sur le portail jeunesse de la Francophonie. Les lauréats ont été primés lors de la cérémonie de commémoration de la Journée Internationale de la Francophonie, le 20 mars 2018 dans la salle de conférence du MINREX. Les lots étaient constitués de :
- 1er prix : une enveloppe de 100 000 FCFA offerte par le MINREX, une enveloppe de 50 000 offerte par le MINEDUB, un ordinateur portable offert par le consulat du Liban, deux bourses de formation à l’IAI, un sac prestige Mayor contenant des bouteilles d’huile et du savon et des livres ;
- 2ème prix : une enveloppe de 100 000 FCFA offerte par le Consulat de Pologne, une enveloppe de 50 000 offerte par le MINEDUB, un trophée offert par le consulat du Liban, deux bourses de formation à l’IAI, un sac prestige Mayor contenant des bouteilles d’huile et du savon et des livres ;
- 3ème prix : une enveloppe de 50 000 FCFA offerte par le Consulat du Liban, une enveloppe de 50 000 offerte par le MINEDUB, , deux bourses de formation à l’IAI, un sac prestige Mayor contenant des bouteilles d’huile et du savon et des livres ;
- 4ème prix : une enveloppe de 30 000 FCFA offerte par le Consulat du Liban, une enveloppe de 50 000 offerte par le MINEDUB, deux bourses de formation à l’IAI, un sac prestige Mayor contenant des bouteilles d’huile et du savon et des livres .
Un recueil des quatre nouvelles a été confectionné et distribué aux lauréats et personnalités présentes lors de la cérémonie de commémoration.

Cliquez sur les liens suivants pour télécharger les recueils :

1- « Monsieur Paris m’avait dit… » de ASSOMO CYRIL JUVENIL
2- « Franco FONI » de ATANGANA Paul
3- « ADA » de ILIK IBEL Lauraine 
4- « Libérés en trois mots » de MBALA NDI PROTAIS