Tenue d’un séminaire sous-régional du 19 au 20 septembre 2019 au Mont Fébé, sous le thème « Partage de bonnes pratiques pour un contrôle efficace des transferts d’armes conventionnelles et la prévention des risques de détournement en Afrique Centrale

Le Cameroun, partie au Traité sur le Commerce des Armes (TCA) depuis le 18 juin 2018, met tout en œuvre en vue de son implémentation effective. De même, notre pays depuis le 19 novembre 2010, est partie à la Convention de l’Afrique centrale pour le contrôle des armes légères et de petit calibre (ALPC), de leurs munitions et de toutes pièces et composantes pouvant servir à leur fabrication, réparation et assemblage, dite Convention de Kinshasa. Il a procédé à sa ratification en janvier 2015.
Les deux textes promeuvent un commerce responsable des armes. En effet, la mise en œuvre de la Convention de Kinshasa va de pair avec celle du TCA, qui dans son champ d’application intègre les ALPC.
Dans le cadre de la coopération avec l’Union Européenne, et spécifiquement son programme de sensibilisation au TCA (EU ATT OP II), le Cameroun va abriter du 19 au 20 septembre 2019 à l’Hôtel Mont Fébé à Yaoundé, un séminaire sous-régional à destination des Etats Signataires et Parties à la Convention de Kinshasa sur le thème : « Partage de bonnes pratiques pour un contrôle efficace des transferts d’armes conventionnelles et la prévention des risques de détournement en Afrique Centrale ».
Ce séminaire connaîtra la participation de 60 personnes environ, parmi lesquelles les délégués du Secrétariat de la CEEAC et ceux des pays suivants: Angola, Burundi, Congo, RDC, Rwanda, Sao Tome-et-Principe, et Tchad.
Ses objectifs s’articulent autour de la mise en place effective d’un système sous régional de lutte contre la prolifération et la circulation illicites des armes en Afrique en centrale.
En droite ligne du mandat du Cameroun au titre de sa présidence de la Première Conférence des Etats Parties à la Convention de Kinshasa (CEP1), les discussions du séminaire aborderont :
- le Traité sur le Commerce des Armes et sa mise en œuvre ;
- Prévention et lutte contre le détournement des transferts d’armes ;
- la Coopération sous-régionale en faveur de la mise en œuvre des contrôles des transferts d’armes. /-

Pin It